Comment prévenir les troubles musculo squelettiques?

TMS: de quoi parle-t-on exactement ?

Les troubles musculosquelettiques (TMS) représentent une des maladies professionnelles les plus fréquentes.

Les TMS regroupent une quinzaine de maladies qui affectent les membres supérieurs, inférieurs et la colonne vertébrale: tendinites de l’épaule, du coude, douleurs au poignet, lombalgies…

Muscles, tendons et nerfs peuvent être affectés, entraînant des douleurs de plus en plus gênantes, voire invalidantes pouvant conduire à une incapacité de travail.

Les TMS les plus répandus sont :

  • les tendinites de l’épaule,
  • l’épicondylite (coude),
  • le syndrome du canal carpien (poignet),
  • les lombalgies (dos).

Pourquoi souffre-t-on de TMS au travail ?

Au cours d’une vie professionnelle, c’est la combinaison de facteurs biomécaniques (travail en force, gestes répétitifs, positions pénibles, maniement de charges lourdes, matériel de manutention inapproprié, etc.) associés à une organisation de travail inadaptée, un temps de récupération insuffisant et des situations de stress qui entraîne les TMS.

Agroalimentaire et exploitations agricoles, commerce, métallurgie, BTP, habillement, imprimerie, industrie pharmaceutique, services aux entreprises et à la personne… les TMS touchent tous les secteurs d’activité sans distinction et concernent toutes les entreprises, quelle que soit leur taille.

Comment prévenir les TMS ?

Concernant les TMS des membres supérieurs, tout commence par un dépistage des situations de travail à risque: étude des postes de travail, analyse du travail et évaluation des sollicitations biomécaniques.

En fonction des résultats, une intervention ergonomique peut être nécessaire.

En impliquant les salariés et les représentants du personnel, l’entreprise élabore sur la base des résultats une série de mesures de prévention des TMS portant sur :

  • L’aménagement du poste et de l’espace de travail.
    On peut diminuer les effets de la répétitivité des gestes en alternant les tâches répétitives avec d’autres activités par exemple, en adaptant la fréquence des pauses aux efforts fournis, etc.
    On peut également éviter les postures de travail contraignantes: adaptation des plans de travail aux opérateurs afin d’éviter les torsions et les flexions du buste, aménagement des postes de travail informatiques, création de postes assis-debout, etc.
  • La conception des outils et des équipements :
    courber l’outil plutôt que le poignet, équiper les outils de moyens de préhension adaptés à la main des hommes et des femmes…
  • L’organisation du travail et de la production, en diminuant notamment les facteurs de stress :
    possibilité de réguler la cadence, renforcer le travail en équipe, organiser le travail pour éviter le travail par à-coups, améliorer la maintenance des équipements de travail.

Dans le cas de la lombalgie, il est important de favoriser le retour au travail, le mouvement étant susceptible d’aider la guérison. Il convient donc de proposer un poste de travail adapté.

En conclusion, on retiendra qu’un diagnostic médical précoce et systématique des TMS est primordial.

 

 

 


Le stress peut-il être à l’origine de problèmes de reproduction ? Parlons-en…

Le stress peut-il être à l’origine de problèmes de reproduction ? Parlons-en…

On accorde aujourd’hui de plus en plus de place au facteur stress dans la lutte contre les problèmes de stérilité et d’infertilité. En effet, on cherche de plus en plus à analyser les impacts physiologiques du stress et son rôle dans le processus reproductif.

Même s’il est vrai que les liens de cause à effet entre le stress et la fertilité demeurent toujours un mystère, le rôle joué par le stress en matière de fertilité ne peut être écarté, à l’instar des très nombreuses études, publiées dans les plus grandes revues scientifiques spécialisées en reproduction, qui montrent bien le rôle significatif, en réduisant les possibilités de grossesse, joué par le stress en matière de reproduction, aussi bien pour une grossesse naturelle que dans le cadre d’une application des techniques de reproduction assistée.

  • Le stress chez la femme : En réalité, on constate que le stress peut entraîner certaines réactions chez une femme et d’autres types de réactions chez une autre femme et, en fin de compte, la question du comment ou du pourquoi du rôle du stress dans la fertilité peut s’avérer très différente d’un individu à l’autre.

Sur l’aspect biologique, étant donné que l’hypothalamus régule aussi bien les réponses au stress que les hormones sexuelles, on comprend facilement que le stress puisse être une cause d’infertilité chez certaines femmes. Un stress excessif peut même bloquer le cycle menstruel, phénomène que l’on observe souvent chez les coureuses de marathon féminin qui développent ce que l’on appelle « l’aménorrhée de la coureuse ». Dans les cas les moins sévères, il peut entraîner une anovulation ou une irrégularité des cycles menstruels. Lorsque la glande pituitaire s’active à la suite d’un stress, elle produit alors un plus grand nombre de prolactine et des taux élevés de prolactine peuvent perturber l’ovulation.

  • Étant donné que l’appareil reproducteur féminin contient des récepteurs de catécholamine en réponse au stress, ceux-ci peuvent perturber la fertilité en intervenant lors du transport de l’ovule et des spermatozoïdes dans la trompe de Fallope ou en modifiant le flux sanguin dans l’utérus.

Toutefois, on ne connaît pas encore très bien les mécanismes complexes qui peuvent jouer un rôle dans la relation entre le stress et son influence sur le système reproducteur.

  • Le stress chez l’homme : Le stress peut également réduire la quantité et la qualité des spermatozoïdes. L’étude la plus connue en la matière a été réalisée en Allemagne sur des prisonniers condamnés à mort (et par conséquent soumis à un stress extrême) sur lesquels ont été pratiquées des biopsies testiculaires. Cette étude a révélé un arrêt spermato génétique total dans tous les cas.

Les recherches menées ont également montré que le volume de sperme et la concentration de spermatozoïdes chez un groupe victime d’un stress chronique étaient bien inférieurs et on attribue ceci aux faibles concentrations en LH et en testostérone. L’importance des résultats obtenus avec ces recherches reste toutefois à définir dans la pratique clinique.

Autres impacts : Au-delà de ces impacts directs, le stress peut aussi faire disparaître la libido, entraîner des dysfonctionnements d’érection, et aboutir à une réduction de la fréquence des rapports sexuels et donc réduire la fertilité. D’autre part, à de nombreuses reprises, et en réponse au stress, la femme commence à manger davantage et en excès ce qui va provoquer une augmentation du nombre de cellules de graisse qui vont perturber l’équilibre hormonal et avoir de cette manière un impact sur sa fertilité.

Lu pour vous par l’équipe de TIC@RE GROUP


A la découverte des rôles de l’échographie dans le dépistage du cancer du sein

L’échographie excelle dans la distinction entre lésions mammaires solides et lésions mammaires liquidiennes.

L’aspect des lésions liquidiennes permet de différencier facilement les kystes simples (qui sont des observations banales car plus de 30% des femmes en ont) et des kystes complexes (présence de multiples cloisons, de nodules pariétaux, de végétations, etc.). Ces derniers peuvent nécessiter une surveillance.

Les lésions mammaires solides peuvent être bénignes ou malignes. La probabilité qu’une lésion solide soit maligne devient significative lorsqu’elle apparaît après 50 ans. L’aspect échographique de la lésion apporte des éléments en faveur de l’une ou l’autre catégorie, mais seul l’examen anatomo-pathologique (prélèvement du tissu lésionnel) donne le diagnostic final.

Note
L’échographie est moins fiable que la mammographie dans l’évaluation des foyers de micro calcifications.

Rôle de l’échographie dans le dépistage du cancer du sein

Aujourd’hui, dans la population générale, la mammographie est la seule modalité radiologique recommandée pour le dépistage du cancer du sein. Néanmoins, la sensibilité de la mammographie dans le diagnostic du cancer du sein est variable. Elle est influencée par de multiples facteurs comme l’âge, la densité du sein, les antécédents familiaux, etc.

Dans le diagnostic du cancer du sein, la densité du tissu mammaire est le facteur limitatif le plus important dans la performance de la mammographie. Les tumeurs malignes sont denses. Dès lors, sur une mammographie, il peut ne pas y avoir de différence de densité (ou peu) entre une lésion cancéreuse et le parenchyme mammaire normal lorsqu’il est dense. Dans cette situation, la tumeur est pas (ou peu) perceptible.

A l’inverse, lorsque le sein est peu dense ou de densité graisseuse, il existe un fort contraste entre la lésion cancéreuse et le tissu mammaire normal. Dès lors, on comprend que la performance de la mammographie diminue lorsque le parenchyme mammaire est dense car les lésions tumorales s’estompent dans le parenchyme mammaire normal.

En échographie, le tissu glandulaire mammaire dense a un aspect plutôt hyperéchogène (couleur claire sur les images échographiques) alors que la plupart des cancers du sein sont hypo échogènes (couleur sombre sur les images échographiques). Dès lors, l’échographie peut être efficace comme un test de dépistage de deuxième ligne dans l’évaluation des femmes ayant un tissu mammaire dense sur la mammographie. A l’inverse le tissu d’une glande mammaire en involution graisseuse est plutôt hypo échogène et la détection échographique des petites lésions cancéreuses dans des seins graisseux de grands volumes devient plus difficile.

En résumé, l’apport de l’échographie dans le dépistage du cancer du sein est double :
• Caractériser une lésion découverte à la mammographie comme solide, kyste complexe ou kyste simple.
• Détecter des lésions occultes en cas de seins denses

Lu pour vous sur : https://www.info-radiologie.ch/echographie-cancer-sein.php


Notre centre médical

Le centre médical Medland pour les prestations de soins de médecine générale et de spécialistes.

Découvrez nos services de :

  • Échographie clinique
  • Consultation médecine generale
  • Consultation de spécialité (Neurochirurgie, Chirurgie pédiatrique, chirurgie générale, cardiologie, médecine interne, pédiatrie et de gynécologie)
  • Accompagnement medical
  • Conseils en santé.
  • Évaluation des risques professionnels
  • Formations

Pharma

Vous permets d’échanger directement avec votre pharmacien, de poser des questions sur l’utilisation d’un produit pharmaceutique, les effets secondaires et de demander la disponibilité d’un produit pharmaceutique etc…

Vous trouverez également à travers TICARE_Pharma, la liste des pharmacies de garde par ville et par pays et leurs localisations GPS .


Formation et Emploi

Cette rubrique, c’est votre coin Emploi et formation. Retrouvez des formations en ligne gratuites ou des offres d’emploi dans le domaine de la santé et autres domaines connexes avec TIC@RE Group

Retrouvez aussi des avis d’appel d’offre dans le domaine de la santé et autres domaines apparentés.

Si vous recherchez des expertises dans le domaine de la santé, de la recherche, des enquêteurs ou autres compétences dans le domaine de la santé, contactez nous.

Pour ce mois d’Aout, TIC@RE GROUP a sélectionné pour vous les possibilités de formation ci-dessous :

  1. Introduction à la statistique avec R à partir du 11 Sept 17 sur: https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:UPSUD+42001+session08/about
  1. Prévention du cancer cervical (Milieux à faibles ressources)

Le cancer cervical est évitable et curable quand il est détecté à un stade précoce. Toutefois, le cancer cervical reste la cause principale de la mortalité due au cancer parmi les femmes dans les pays en développement. Des 493 000 nouveaux cas signalés chaque année, 83 % se trouvent dans les pays les plus pauvres du monde. La majorité de ces cas sont découverts tardivement lorsque le traitement est moins efficace.

Ce cours fournira une connaissance essentielle sur le fardeau du cancer cervical ; les outils efficaces et à faible coût disponibles pour détecter et traiter les lésions précancéreuses ; une information sur le vaccin anti- papillome humain (VPH) ; les liens entre le VIH, le VPH et le cancer cervical ; et les approches de programmes éprouvées appliquées aux milieux à faibles ressources pour lutter contre cette cause de mortalité évitable.

Ce cours se concentre sur l’utilisation de l’inspection visuelle à l’aide de l’acide acétique (IVA) et la cryothérapie dans une approche à visite unique [single visit approach] (SVA) dans les milieux à faibles ressources

Cliquez sur : https://www.globalhealthlearning.org/fr/course/cervical-cancer-prevention-low-resource-settings

  1. Soins obstétricaux et néonatals d’urgence

Plus de 500 000 femmes meurent de conditions liées à la grossesse et on estime que quatre millions de nouveau-nés meurent tous les ans. Pourtant pratiquement toutes ces conditions potentiellement fatales peuvent être adressées efficacement avec des interventions simples et sûres par des prestataires qualifiés aux niveaux des centres de santé périphériques et des hôpitaux régionaux. Ce cours décrit les considérations techniques et programmatiques clés dans la mise en œuvre de ces interventions vitales.

Cliquez sur : https://www.globalhealthlearning.org/fr/course/emergency-obstetric-and-newborn-care

  1. Introduction sur la Nutrition

La nutrition maternelle et infantile inadéquate est la cause sous-jacente de 3,5 millions de décès par an et de 35 pour cent de la charge de maladie pour les enfants de moins de 5 ans.

La couverture universelle d’interventions liées à la nutrition éprouvée pourrait réduire la mortalité globale des enfants de moins de 3 ans de 25 pour cent.

Ce cours discute des concepts de base de bonne nutrition et des carences nutritionnelles courantes, de la magnitude de la malnutrition dans les populations différentes, des groupes vulnérables et des causes de dénutrition, ainsi que des indicateurs clés et façons de les mesurer. Il souligne également les principales interventions basées sur les populations pour améliorer l’état nutritionnel.

Cliquez : https://www.globalhealthlearning.org/fr/course/nutrition-introduction

  1. Base du secteur privé commercial sur la santé:

Dans tout pays, le système des soins de santé est composé des secteurs public et privé. Le secteur privé est un groupe vaste et diversifié que l’on reconnaît de plus en plus comme une partie significative des systèmes de soins de santé des pays en développement.

Ce cours offrira à l’apprenant une compréhension de base du secteur commercial privé à but lucratif de la santé.

https://www.globalhealthlearning.org/fr/course/commercial-private-health-sector-basics

  1. Notions de bases de mHealth : Introduction à la technologie mobile pour la santé

mHealth est l’utilisation des technologies mobiles et sans fils pour soutenir la réalisation des objectifs de santé.

La vaste utilisation des téléphones mobiles est une raison pour laquelle cette pratique est en rapide progression. Ce cours fournit une introduction à ce domaine émergent ainsi qu’un aperçu des meilleures pratiques pour le développement de solutions mHealth.

Ce cours se concentre sur les applications mHealth couramment utilisées dans les milieux de pays en développement.

Cliquez sur : https://www.globalhealthlearning.org/fr/course/mhealth

7. De la créativité à l’innovation du 26 octobre au 9 novembre 2017, (UNIVERSITE DE BORDEAUX)

Aperçu sur le cours : Il dure 8 semaines en explorant quatre thématiques. Toutes les deux semaines, une nouvelle thématique sera ouverte. A l’issue de ce MOOC, les apprenants seront en mesure de :

  • de connaître les points clés permettant la conduite d’un projet innovant,
  • de mettre en œuvre leur projet d’innovation,
  • de comprendre les leviers, les enjeux, les déterminants de leur projet,
  • d’identifier les liens entre innovation et organisation spatiale,
  • d’identifier les parties prenantes susceptibles de les accompagner dans le processus d’innovation.

Voir le lien : https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:ubordeaux+28002+session01/about

8. Les fondamentaux de la gestion des risques financiers, du 02 Octobre au 04 Déc 2017

Aperçu sur le cours : L’attention sur la gestion des risques financiers s’est cristallisée au cours de ces dernières années, conduisant à devoir appréhender, mesurer et gérer une variété de risques (risque de marchés, de crédit, de contreparties, opérationnels…). De par le renforcement de la règlementation prudentielle et l’obligation de communication accrue, les organisations doivent évoluer pour s’adapter aux nouveaux contextes règlementaires

Voir le lien : https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:psl+47002+session02/about

9. Introduction aux méthodes d’évaluation d’impact des politiques publiques, du 09 Oct au 03 déc 17.

Aperçu sur le cours : Ce MOOC francophone présente les différentes méthodes d’évaluation d’impact des politiques publiques qui se sont développées de manière très significative au niveau académique au cours des 10 dernières années. Ces méthodes sont aujourd’hui mobilisées par de nombreuses institutions pour évaluer l’impact de politiques ou des projets qu’elles promeuvent et financent.

Voir le lien : https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:dauphine+125001+session01/about

Et beaucoup d’autres cours sur : https://www.fun-mooc.fr/cours/

 

OFFRES D’EMPLOI

En cours d’actualisation


CONSULTATION

Prenez vos rendez-vous sur place ou à distance en médecine générale, en médecine interne, en neurochirurgie, en écho Clinique, en cardiologie ou en pédiatrie.

Grâce à TICARE Consultation :

  • Echangez directement avec un médecin sur votre problème de santé à partir du Tchat oneline, mais également à partir de notre contact WhatsApp, ou appelez nous au +22995120500.
  • Faites également vos différents bilans de santé grâce à notre laboratoire de référence
  • Bénéficiez d’un meilleur suivi personnalisé de votre grossesse et d’un diagnostic échographique anténatal
  • Demander et obtenez dans les meilleurs délais un deuxième avis médical sur votre situation sanitaire.
  • Organiser votre évacuation médicale à temps et bénéficiez d’une meilleure prise en charge dans l’un des pays suivant : France, l’Angleterre, l’Espagne, la Tunisie et le Maroc.