L’écho des praticiens

Cas clinique : l’écho des praticiens est votre rubrique de formation continue animée par des professionnels de la sante. Pour ce tout premier cas a été propose par Dr Ezéchiel BANKOLE, praticien hospitalier (FRANCE). Vous aussi, faites comme lui en partageant avec d’autres collègues des cas  cliniques venant des quatre coins du monde en précisant votre titre et pays de provenance.

Mr H. D , 54ans  , 82Kg , 1,76 m est admis en Réanimation le 11/09/2017 pour une détresse respiratoire aiguë dans un contexte de toux grasse non fébrile avec expectorations jaunâtres d’abondance moyenne évoluant depuis 7 jours.
Il s’agit d’ un patient tabagique actif (30 PA ) , autonome ,  éthylique chronique actif (plusieurs échec de sevrage alcoolique) , hypertendu mal suivi et diabétique non insulinodépendant.
Son traitement actuel comporte: Metformine , Amlodipine , vitaminothérapie B1 et B6, Paracétamol.
L’interrogatoire ne retrouve pas de prise d’antibiotiques ni de corticoïdes  les jours précédents. On retrouve comme plainte dominante une douleur latéro-thoracique gauche avec une sensation de blocage de la respiration par moments.

L’examen clinique objective essentiellement des signes de lutte et des râles crépitants au niveau de la base du poumon droit et quelques râles sibilants à gauche. La SpO2 est à 87% sous 10L/min d’oxygène au masque à haute concentration, la Température est à 35 degrés C;  la FC est à 120/min régulière , la TA est à 9/6 , l’haleine est fétide et la diurèse paraît conservée.

1°) Vous demandez une radiographie thoracique de face qui montre l’image ci-après : Quelle(s) est(sont) votre(vos) hypothèse(s) diagnostique(s) à la lecture de ce cliché ?  Quels commentaires soulève la lecture de ce cliché ?
2°) La gazométrie artérielle montre un pH à 7,15 , une PCO2 à 58mmHg , une PO2 à 65mmHg , bicarbonate à 15mmHg . Le patient devient somnolent. Que faites vous ?