Latest post 5

L’espace conseils du Centre Medical Medland de Cotonou vous présente, ces facteurs qui peuvent affecter la fertilité : Découvrons-les !!

Un couple sur six connaît des problèmes de fertilité. Problèmes qui ne sont pas forcément évidents à comprendre quand il s’agit de couples en bonne santé et sans antécédents médicaux spécifiques. Et pourtant, il existe de nombreux facteurs (dont on ignore souvent l’importance) qui peuvent affecter la fertilité des hommes comme des femmes au quotidien…

  1. Le téléphone portable nuit à la fertilité

Mais si les femmes ont la possibilité de ranger leur téléphone portable dans leur sac, les hommes eux préfèrent souvent le garder dans leur poche (avant). Une très mauvaise habitude, car ce geste en apparence anodin nuirait en réalité à la fertilité masculine. En effet, au cours de cette étude, le sperme des hommes qui avaient gardé sur eux un téléphone en veille toute la journée était largement moins concentrée en spermatozoïdes que les autres (83 millions/ml contre 59 m/ml).

  1. Les vêtements trop serrés affectent la production de spermatozoïdes

Les testicules n’apprécient pas particulièrement d’être exposés à la chaleur ; en effet, cela affecte la production de spermatozoïdes chez l’homme, et donc potentiellement sa fertilité. Mieux vaut privilégier des sous-vêtements et des vêtements amples, qui laissent respirer les parties intimes masculines

  1. Le surpoids influence la fertilité

Quand on veut concevoir un enfant, être en bonne santé semble être l’une des bases les plus importantes. A ce titre, le surpoids, l’extrême maigreur ou les changements importants de poids ne favorisent en rien la fertilité

  1. L’alcool : un nuisible pour la fertilité

Sans trop de surprise, l’alcool fait également partie des facteurs qui peuvent affecter la fertilité, aussi bien féminine que masculine d’ailleurs

  1. Fumer, fais chuter la fertilité

Chez les hommes, le fait de fumer entraîne non seulement une baisse de la quantité de spermatozoïdes présents dans le sperme, mais en plus ces spermatozoïdes sont de moins bonne que les spermatozoïdes des non-fumeurs. Chez les femmes, le constat n’est guère meilleur : en plus de risquer d’engendrer une baisse de la réserve ovarienne, le tabagisme entraîne un allongement des délais de conception d’un enfant. Les chiffres sont clairs : fumer entraîne une baisse de la fertilité féminine de 10 à 20 %,

  1. Le stress aggrave les problèmes de fertilité

Chez la femme, le stress peut engendrer des dérèglements hormonaux (dérèglements du cycle menstruel, etc.) et chez l’homme, une baisse de la production de spermatozoïdes…sans parler des pannes de libido qu’induit généralement le stress chez les partenaires,

  1. Pratique intensive d’un sport nuit à la fertilité

Dans un ouvrage consacré au sujet, le Dr Rosetta a mis en cause des perturbations sévères du cycle menstruel et un blocage de la fonction ovarienne des sportives qui pratiquaient ces sports à haut niveau : aménorrhées, oligoaménorrhées (cycles très longs), règles très irrégulières… Et pour les sportives qui présentaient des cycles menstruels normaux, on constatait quand même des perturbations ovariennes responsables d’une « hypofertilité ».

Consultez nos médecins au +229 95 120 500, Whatsapp : +229 95 954 542. TIC@RE Group, votre partenaire santé au quotidien

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *